Les mystères du château de Ledauc

Les légendes :

   A Ledauc, les légendes sont indissociables de l'histoire du château, et contribuent à son charme :
on raconte que quand Basile Lambert de Miramont s'appropria le château en trahissant son oncle, ce dernier en maudit chaque pierre, on raconte aussi que ses derniers mots furent « Maloi sois-tu, félon, de ton outrecuidance ! » (ces mots apparaissent brodés sur l'une des tapisseries de la chapelle) .
   D'autres récits fantastiques accompagnent la visite du château (hybrides habitant les forêts et les étangs, présence d'une fillette qui veille sur le château, et qui joue parfois des tours aux visiteurs, etc...), et laissent l'imagination (ou pas?) faire le reste...

 

 

 

 

Le château maudit....

À la mort d'Armand de Sainvilien, Basile le Duc s'appropria par une ruse l'héritage de son oncle Louis de Sainvilien (le fils d'Armand).
On raconte qu'avant de mourir, Louis de Sainvilien maudit chaque pierre du château, et que pour le punir de sa trahison, il promit Basile le Duc et sa descendance à un funeste destin.

En effet, les propriétaires qui succédèrent à Basile le Duc n'eurent pas une vie facile :

-Basile le Duc sombra peu à peu dans la folie ;
-Son fils Augustin le Juste, qui reprit le château à la mort de sa mère, ne rentra pas d'un séjour à la chasse (victime d'une attaque de brigands ou de loups, d'après les historiens) ;
-La femme d'Augustin le juste dût s'occuper seule du château et de leur fille Séléna, et faire face à d'importants problèmes financiers ;
-Séléna est emportée à l'âge de 8 ans par la tuberculose qui frappait Tüte-Faidupe à cette époque. Sa mère, accablée par le chagrin, laisse dépérir le château.

La légende raconte que la malédiction a été levée le jour où le propriétaire du château ne fut plus un descendant le Basile le Duc.

Le fantôme de Séléna :

On raconte que Séléna, la fille d'Augustin le Juste, qui est décédée des suites d'une tuberculose à l'âge de 8 ans, hante les murs du château pour le protéger. Les habitants de Ledauc disent l'avoir vue errer dans les ruines du bâtiment, en train d'observer les visiteurs, ou parfois de leur jouer de mauvais tours.

Dans le hall du château, plusieurs photos du « fantôme de Séléna » sont exposées, mais il s'agit souvent de photographies de mauvaise qualité, ou très anciennes et donc imprécises ; néanmoins, l'une des photographies montrait clairement une silhouette humaine dans les escaliers, près d'une tapisserie :

 

 

 

La légende de la créature du marais:

 

Les étangs de Ledauc et les marécages qui l'entourent font également l'objet de récits mystérieux: Les habitants de Ledauc racontent qu'une créature de forme humaine attire les gens au bord de l'étang, avant de les pousser  ou de les tirer dans l'eau; c'est pourquoi personne ne s'approche du bord.

 

Plusieurs cas de noyade ont déjà été recensés aux bords de cet étang. De nombreux panneaux sont disposés partout dans les marécages, certains disent que c'est afin de dissuader les visiteurs d'avancer dans la boue marécageuse,ou trop près du bord de l'eau. D'autres sont convaincus que c'est parce qu'une mystérieuse créature humanoïde rôde dans le marais...

 

Panneau danger1                        Panneau danger2

 

 

 

Creature de l etang 1

 

Une photographie prise par le garde-pêche et datée de 1945, montrant une silhouette humaine rôdant autour de l'étang, alors qu'il n'y a aucun visiteur sur le site...